LES DIVERTISSEMENTS DES VIKINGS

- Catégories : HISTOIRE VIKING

LES DIVERTISSEMENTS DES VIKINGS

Les Vikings adoraient les jeux et les sports.
Les jeux de société en salle et les compétitions sportives en plein air étaient des activités de loisirs régulières.

Pour ce qui est des jeux de société, on parle souvent d’un ancien jeu, basé sur la stratégie, appelé hnefatafl qui avait une immense signification symbolique et religieuse chez les Vikings.
Les plateaux de jeux et les pièces de jeux sont des trouvailles courantes dans les objets funéraires.
Des sculptures sur des pierres commémoratives représentent des personnes jouant à des jeux de société.

D'autres jeux d'intérieur comprenaient des jeux à boire.
Boire à outrance semble avoir été une routine lors des fêtes et autres célébrations.
Aussi, il s’agissait pour les personnes, de pratiquer les joutes verbales, afin de mettre en valeur leurs éloquences et ainsi renforcer leurs réputations.
Joutes, qui au fur et à mesure de la consommation d'alcool par participants, faisait augmenter l'intensité des vantardises et des moqueries en tout genre.
L'objectif, était de maintenir leurs habiletés verbales tout au long de la compétition, sans faire paraître les effets de l'alcool à son adversaire.

Il y avait également toutes sortes de jeux, tels que des jeux de balle, de la lutte, de la natation et encore des combats d’animaux, notamment de chevaux.
Les jeux étaient des événements importants pour la communauté et pouvaient durer des jours. Des jeux avaient lieu chaque fois que les gens se réunissaient pour des fêtes, des assemblées ou des célébrations religieuses.
Parfois, des hommes importants convoquaient des personnes pour un leikmót (réunion de jeux) spécifiquement pour y participer.
Cependant, la compétition était bien plus rude que ce qui pourrait être acceptable aujourd'hui.
Les histoires suggèrent que les blessures graves ou la mort n'étaient pas rares.

Les Vikings aimaient également montrer leurs puissances grâce à des jeux de force.
Il y avait des compétitions d'haltérophilie qui utilisaient d'énormes pierres.
Le Viking qui pouvait soulever le rocher le plus lourd était le gagnant.
Certains Vikings ont été célébrés pour leur force et leur capacité à soulever des pierres plus grosses les unes des autres, notamment Grettir Ásmundarson où certaines pierres qu'il a soulevées sont encore visibles dans le paysage islandais aujourd'hui.

Pour montrer leurs forces ils aimaient jouer également à La glíma.
Il s’agit d’un sport de lutte dont la tradition a été conservée en Islande.
Les combattants s’échangeaient des coups, se frappant aussi bien avec les mains qu'avec les pieds, l'objectif est simple, il faut faire tomber l’adversaire.
La technique et l’équilibre l'emportaient sur la force.
Elle était pratiquée par toutes les classes de la société, autant que par les hommes que par les femmes.
Bien évidement il existait différentes formes ou variantes, comme par exemple la glíma aquatique impliquant de maintenir son adversaire sous l'eau jusqu'à ce qu'il finisse par abandonner.

Nous pouvons donc conclure que les Vikings étaient de grand joueurs aussi bien doués pour la stratégie, l’adresse que la force.

- Auteur de l'article : Jérôme LEMAIRE, Membre du Clan BARBEBARIAN -

Plus d'Articles

Partager ce contenu